Groupe de travail

"Ecritures Hypertextuelles"

Compte-rendu - 8 décembre 1999

- - - - - - n°3 - - - - - -
1999-2000

Présents

Etienne Amato, Jean Clément, François Cosson, Thierry Giacomino, Nadia Ivanona, Frédérique Matthieu, Valérie Ogé, Andréa Palma, Jean-Hugues Réty, Jean Baptiste de Vathaire


 Secrétaire de séance : Jean-Hughes Réty

La prochaine réunion est fixée pour le jeudi 13 janvier à 19h30, chez François Cosson, 12 rue Chevreul, code B2847, porte cour.


retour page précédente


Sommaire





Les derniers romans d'Italo Calvino comme hypertexte

Exposé de Nadia sur l'hypertextualité de "les villes imaginaires" d'Italo Calvino. Il en ressort que dans ce livre, plus la densité des relations intertextuelles est importante dans un passage, plus le passage en question est court.
Nadia: Plus il y a de liens dans une page Web, plus elle doit être courte.
X : Il ne doit pas y avoir que des liens dans une page mais aussi du contenu. Sinon le lecteur s'y perd.
François fait l'analogie avec le cinéma : des films récents (star wars) enchaînent les séquences à un rythme infernal et on s'y perd.
Nadia : mais dans un livre (sur papier), les liens ne sont pas explicites.
Andréa : il faut quand même laisser au langage sa respiration.
Frédérique : le fait de voir le lien influence sur la lecture.
Etienne : c'est le cas de la BD où un mot, par exemple, peut être en gras, beaucoup plus gros que le re