Groupe de travail

"Ecritures Hypertextuelles"

Compte-rendu - 13 Janvier 2000

- - - - - - n°5 - - - - - -
1999-2000

Présents

Jean Clément, François Cosson, Thierry Giacomino, Nadia Ivanona, Frédérique Matthieu, Jean-Hugues Réty, Jean Baptiste de Vathaire, Claude Tuduri


 Secrétaire de séance : Mehdi Gharsallah

La prochaine réunion est fixée pour le jeudi 3 février à 19h30, chez François Cosson, 12 rue Chevreul, code B2847, porte cour.


retour page précédente


Sommaire





Réorganisation des réunions

La fréquence des réunions va passer à deux semaines et demi en alternant le jeudi et le samedi. Les prochaines dates sont donc :


Nous proposons aussi de commencer les exposés à 20h00 le jeudi, les questions d'actualités etant traitée de 19h30 à 20h00

Le planning est presque entièrement prévu pour les dates ci-dessus


Parcours d'Opera

Le cd-rom parcours d'Opéra a été réalisé lors d'un travail pédagogique avec des étudiants en architecture à Lyon. Ce projet s'est terminé il y a deux ans. L'opéra de Lyon est abordé sous divers angles, mais celui qui nous fit le plus réagir est celui des parcours à l'intérieur de l'opéra : des séquences vidéo qui s'enchainent selon le parcours du visiteur. Jean-Hugues considère que ce point montre que l'opposition qui est généralement faite entre linéaire et discontinu est peut etre dépassée ici. En tout cas cela ouvre une piste sur laquelle il s'engagerait bien pour une fiction interacytive en hypervideo. Jean-Baptiste rajoute au sujet de l'opposition linéaire/discontinu, que l'écriture peut être discontinue mais que le parcours, puisqu'il met bout à bout les éléments est toujours linéaire.

Informations diverses et actualités

Suite de l'exposé de Nadia

Le travail de Nadia consiste à traiter trois romans d'Italo Calvino comme des hypertextes. De ces romans, "Villes imaginaires", "Le chateau des destins croisés", et "Si par une nuit...", elle fait ressortir certaines des caractéristiques des hypertextes.
La dernière fois, c'est "villes imaginaires" qui fut traité, cette fois c'est "Le chateau des destins croisés".
Ce roman ne se prete pas à un résumé linéaire. En effet, 12 voyageurs écrivent leurs histoires avec un jeu de tarot. Ce dernier est lisible en vertical et en horizontal.

Jean fait la remarque de la présence du jeu de Tarot dans la littérature : Sale temps, Composition N°1, les surréaliste qui y jouaient etc.
Le tarot c'est prévoir l'avenir, la littérature peut-etre aussi....

La prochaine réunion est fixée pour le jeudi 3 février à 19h30, chez François Cosson.