Groupe de travail

"Écritures hypertextuelles"

Compte-rendu de la réunion du 14 juin 2001

-----n°8-----

2000-2001

 

Étaient présents : Étienne Amato, Evelyne Brodoux, Aurélie Cauvin, Jean Clément, Thierry Giacomino, Frédérique Mathieu, Valérie Ogé

Secrétaire de séance : Valérie Ogé


Ordre du jour

1 - Actualités

2 - Commentaires sur Rien est sans dire, roman par mail de Jean-Pierre Balpe, en cours de création

3 - Lecture d'un texte d'Anne Vauclair au sujet de son roman par mail, Histoires du prince et du chien (texte consultable sur le site de la Fondation de la Poste www.fondationlaposte.org) et commentaires

4 - Intervention de Frédérique Mathieu sur l'élaboration de son mémoire de DEA

5 - Intervention de Valérie Ogé sur son travail d'écriture

6 - Intervention d'Étienne Amato sur son travail d'écriture

7 - Annexe : sites concernant la littérature électronique


1• Actualités

La réunion de rentrée aura lieu le jeudi 4 octobre chez Jean Clément.

Le site du film Timecode est composé de la même manière que le film : quatre écrans juxtaposés sur lesquels se déroulent simultanément quatre récits. Le site a été créé en Flash.

[Retour : sommaire / 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7]

2• Rien est sans dire, roman par mail de Jean-Pierre Balpe

Certains d'entre nous ont participé à l'élaboration de ce ce roman, en tant que lecteurs-acteurs.

Description

Une histoire de type policier dans laquelle se mêle la narration de ce que l'auteur est en train de faire. Espionnage dans les années 80 : Jean-Pierre Balpe rencontre à Berlin un homme un ancien camarade qui est devenu clochard, Stanislas. Stanislas est agent-double. Il disparaît. Jean-Pierre est en possession de disquettes zip avec des messages codés. Mais elles ne fonctionnent pas. Les lecteurs l'aident à décrypter les messages.

100 épisodes, livrés à raison d'un épisode par jour, à une liste d'abonnés qui s'est constituée à partir des mailing-lists de Jean-Pierre Balpe. Les contributions par mail des lecteurs sont incorporés dans le roman.

Ainsi, seules les personnes choisies par l'auteur ont pu lire cette histoire et contribuer, si elles le souhaitaient, à son évolution.

 

Commentaires sur le dispositif

- Il renouvelle le genre du roman par lettres, tel que Les liaisons dangereuses ou La Nouvelle Héloïse.

- La périodicité et l'interaction auteur-lecteurs permet de réintégrer la littérature orale dans l'écrit : nous sommes conviés tous les soirs à la veillée par un conteur et l'on peut participer.

- Apparence linéaire, puisque les mails sont décrits dans le cours de la page.

- L'anonymat est préservé, c'est une communauté fantôme qui se constitue. La liste est fermée. On retrouve l'esprit de Stendhal à la fin de la Chartreuse de Parme : "To the happy few". On peut aussi penser que l'auteur a simplement souhaité préserver une certaine qualité d'intervention.

- Les différents groupes ne sont pas au courant de l'évolution des autres histoires; la constitution de ces groupes est une "jouissance d'auteur", un jeu pour Jean-Pierre plus que pour les lecteurs.

- Le "tu" employé par l'auteur dans les mails adressés en réponse aux lecteurs implique et stimule lceux-ci en créant une complicité.

- Existe-t-il des contraintes mathématiques non explicitées, des versions différentes selon les groupes qui le reçoivent? L'auteur a-t-il glissé dans le roman de faux mails afin de faire progresser le récit?

- Jean-Pierre Balpe étant spécialiste de la génération automatique de texte, quelle est la part de génération automatique de texte sur l'évolution du récit?
Book enbounded
est évoqué à titre de comparaison : c'est un générateur qui tient compte des contributions des lecteurs et qui petit à petit utilise son vocabulaire au lieu de celui de la base. Il en résulte malheureusement un effet de répétition et un appauvrissement de l'histoire.

 

Commentaire sur le résultat :

- L'histoire devient un peu touffue, moins systématique, un peu décousue pour le lecteur.

- Il a manqué des lecteurs hors du commun qui marquent l'histoire. Les lecteurs semblent être restés dans l'ombre.

[Retour : sommaire / 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7]

3• Lecture d'un texte d'Anne Vauclair sur son roman par mail, Histoires du prince et du chien
(Texte consultable sur le site de la Fondation de la Poste, www.fondationlaposte.org)

Anne Vauclair, auteur, étudiante, est en résidence d'artiste au cicv depuis deux ans. Elle "expérimente des situations d'écriture". Histoires du prince et du chien est "envoyé quotidiennement à un lecteur qui devient peu à peu un personnage de l'histoire; il la pertube par sa présence et les vrais personnages de l'histoire s'étonnent de sa présence et tentent de faire connaissance."

Ni les uns ni les autres n'avons lu Histoires du prince et du chien. Son commentaire nous a semblé rejoindre les interrogations sur la fiction soulevées par le travail de J-P Balpe :

- Mélange entre réel et fiction : Ce n'est plus vraiment de la littérature. C'est une écriture au présent.

- Risque du manque de cohérence. Les personnages sont en quête de leur histoire, celle-ci étant "dérangée" par le lecteur. L'auteur se dépossède de son histoire, de ses points de repère, de sa mémoire. Seul existe une immédiateté, constituée par le jeu d'influence entre l'auteur et le lecteur.

[Retour : sommaire / 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7]

4• Intervention de Frédérique Mathieu sur l'élaboration de son mémoire de DEA

Venant de l'image et du son, Frédérique s'interroge sur une définition de la fiction en hypermedia.

Par exemple, le CD-Rom du cinéastre Chris Marker est-il une fiction interactive ? Un index peut-il être un accès à une fiction ?

Pour Frédérique, il y a fiction dès lors qu'existe un état narratif, même s'il n'y a pas d'histoire. Pour Jean, il faut une structure narrative. Des éléments dépourvus de liens, comme des graffitis dans une ville, peuvent former une fiction si leurs emplacements et leurs fonctions donnent une idée des cheminements et manipulations possibles à l'écran. Autres exemples : des arrêts de bus, des emplacements publicitaires.

Frédérique réfléchit à l'intégration dans son mémoire d'un travail qu'elle réalise avec ses étudiants en architecture à Lyon : une grille d'analyse de parcours interactifs dans des audiovisuels d'aide à la conception architecturale.

[Retour : sommaire / 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7]

5• Intervention de Valérie Ogé sur son travail d'écriture

Valérie voudrait continuer, en l'hypertextualisant, une fiction collaborative commencée en 1997 lors d'une installation avec le CICV, "On a perdu Madame K."

Elle se propose de structurer les interventions des participants autour d'un texte nouveau qui exprime les états d'âme de Mme K.. Ce texte donne de la chair au personnage et fournit un contrepoint aux éléments de fiction apportés par les participants.

Il se présente pour l'instant sous la forme de quatre frames et peut se lire en spirale, mais aussi en profondeur et en transversal. Derrière le texte, l'image se transforme au fil du récit.

Le premier enjeu auquel Valérie se confronte est le découpage de ce nouveau récit, qui est à lui seul un travail d'écriture et de choix sur ce que l'on veut mettre en valeur.
Par ailleurs ce système de frames est une contrainte pesante et rigide.

Commentaires et conseils :
- Le texte est musical. C'est plus un travail sur les résonnances que sur le narratif, ce qui donne plus de liberté dans la construction.
- La structure est plus celle du rubicube (clin d'œil à un travail d'Evelyne) que celle de la spirale.
- Les liens devraient être sensitifs. Pas seulement sur le texte mais aussi sur les images.
- Travailler les variations de chaque image.
- Introduire d'autres images afin d'éviter la lassitude.

[Retour : sommaire / 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7]

6• Intervention d'Étienne Amato sur son travail d'écriture

Étienne travaille aussi sur une structure quaternaire correspondant à quatre états de son cerveau : mémoire, états de conscience modifié, conscience du moment présent,..., qui rentrent en interaction les uns avec les autres.

Commentaires et conseils :
L'utilisation de liens conditionnels semble très appropriée.

[Retour : sommaire / 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7]

7• Annexe : sites concernant la littérature électronique

Thierry Giacomino nous communique une liste de sites internet liés à l'écriture électronique :

http://directory.eliterature.org/

http://www.completeplanet.com/Literature/index.asp

http://www.melusine.org/

observatoire de l'écriture > Ecriture numérique > Le roman par mail, par Anne Vauclair
http://www.fondationlaposte.org/observatoire.cfm?action=VOIR_ARTICLE&article=174&rubrique=2

observatoire de l'écriture > index
http://www.fondationlaposte.org/observatoire.cfm?action=LISTE_RUBRIQUES

observatoire de l'écriture > Ecriture numérique
http://www.fondationlaposte.com/observatoire.cfm?action=LISTE_ARTICLES&rubrique=2

observatoire de l'écriture > Ecriture numérique > Extraits du Livre 1, histoires du Prince et du chien
http://www.fondationlaposte.com/observatoire.cfm?action=VOIR_ARTICLE&article=168&rubrique=2

http://www.cicv.fr/publications/evenement/glane.html
La revue "glané" est une revue annuelle qui rassemble des textes d'auteurs et d'artistes, des témoignages de politiciens, sociologues, architectes, etc, des extraits de travaux d'étudiants et de professeurs de la région du Grand Est en France et des communautés francophones dans le monde. Le thème du premier numéro sera "les villes invisibles". Il paraîtra en décembre 2001.

journaux intimes
http://www.liberation.fr/multi/actu/20010604/20010607revue.html

http://www.ht01.org

http://www.w3.org/WhatIs.html

http://www.hypertextKitchen.com

[Retour : sommaire / 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7]