Groupe de travail
écritures hypertextuelles

16 novembre 2006


Rapporteur:
Jean Clément

Etaient présents :
Hervé Zénouda, Sophie de Quatrebarbes, Thiago Alves Máximo, Estrella Rojas, Frédéric Drouillon, Marion Dubois, Jean-Hugues, Réty, Evelyne Broudoux, Alain Balseiro, Thierry Giacomino, Frédérique Mathieu, Jean Clément, Marida di Crosta, Carole Lypsic, Michel Gorbatko, Oriane Deseilligny, Philippe Bootz, Maria Augusta Babo.

Programme des prochaines réunions :
14 décembre: Marion Dubois et Sophie de Quatrebarbe présentent pour la première fois leur travail de recherche.
11 janvier: Evelyne Broudoux, Oriane de Seilligny.
8 février: Carole Lypsic.
8 mars: Michel Gorbatko.


COMPTE-RENDU DE LA SÉANCE

Cette séance de rentrée a été consacrée à un tour de table sur les recherches de chacun ainsi qu'à un échange d'informations.
Il a été décidé de reprendre la pratique des comptes-rendus en ligne et du tour de table d'échange d'informations (lectures, sites, colloques, manifestations, etc.) en début de séance avant les exposés.

Hervé Zénouda rejoint notre groupe de travail. Il soutient sa thèse le 14 décembre sur les rapports son/image dans les hypermédias. Il interviendra aux rencontres médias du CNAM le lundi 27 novembre.
Sophie de Quatrebarbe, également nouvelle, vient des arts décoratifs de Strasbourg. Elle est en Master recherche à Paris 8 sous la direction de Jean Clément.
Serge Bouchardon vient de terminer la rédaction, avec Oriane, Evelyne et Franck Ghitalla, du livre Un laboratoire de littérature. Littérature numérique et Internet.. Il signale que le numéro 10 de la revue Formules, consacré à la littérature numérique, est épuisé.
Alain Balseiro, en thèse avec Pierre Barboza sur le déficit d'intelligibilité dans la synthèse sonore, travaille Kant, Husserl, Stiegler. Il nous présentera son travail avant la fin de l'année.
Marida di Crosta explore l'internarrativité dans le cinéma interactif. Elle a présenté son travail aux rencontres du CNAM et termine sa thèse.
Thiago Máximo poursuit son travail sur l'influence du design numérique sur l'édition. Il signale le colloque dela BNF: Éditer l'intime?
Maria Augusta Babo est notre invitée d'honneur. Professeur en théorie du texte à l'université de Lisbonne, elle travaille sur la culture du moi et, en particulier, sur l'œuvre d'un écrivain portugais du XV siècle. Elle envisage d'utiliser l'hypertexte pour ce travail. Rattachée au laboratoire CECL (sur l'e-textualité), elle est en congé sabbatique, invitée du laboratoire Paragraphe.
Estrella Rojas s'interesse à la question du fossé numérique.
Carole Lypsic présente son Récit des trois espaces. Ce grand projet avance et suscite l'intérêt du groupe. Notre groupe pourrait y être associé. Nous y consacrerons une séance.
Frédéric Drouillon enseigne dans une école d'ingénieurs. Il s'intéresse aux langages de programmation et envisage une deuxième thèse, en informatique cette fois. Programmeur écrivain, il travaille sur l'information comme matière à sculpter.
Marion Dubois, en thèse avec Jean-Louis Weissberg, s'intéresse au modèle économique des arts interactifs.
Jean-Hugues Réty présente le livre qu'il vient d'éditer avec Nicolas Szilas: Création de récits pour les fictions interactives. En réponse à un appel d'offre, il a déposé à la MSH un projet d'outil d'écriture de fictions interactives.
Evelyne Broudoux s'intéresse aux "folksonomies", l'indexation personnelle et partagée des pages web (comme del.icio.us). Elle nous en fera un exposé après son intervention au forum documentation de Lyon.
Frédérique Mathieu, organisatrice du récent colloque Louis Lumière sur les dispositifs, présente le livre collectif du groupe de travail sur l'image actée. Elle est en thèse sur la question du désir dans les rapports auteur, programme, interacteur.
Oriane Deseilligny, qui a soutenu sa thèse au mois de juin dernier, s'intéresse désormais aux blogs. Elle intervient au colloque de la BNF le 30 novembre, l'après-midi (Éditer l'intime?), ainsi qu'au colloque du CREM de Metz, sur la question de la marge.
Thierry Giacomino, responsable multimédia à la direction des spectacles du ministère de la culture, suit pour nous un cycle de conférences données par le philosophe Paul Mathias au collège de philosophie sous le titre: "Introduction à une écologie sémantique".
Philippe Bootz présente le colloque e-poetry qu'il organise pour la première fois en France du 21 au 23 Mai en divers lieux (Le Divan du monde, le Cube, Paris 8). Il annonce la parution du premier numéro de la revue Regards croisés sur la poésie numérique et signale un numéro de la revue Rilune, ainsi que le volume XIV n° 5 de la revue Leonardo sur le même thème.