Groupe de travail

"Écritures Hypertextuelles"

Compte-rendu - 15 juin 1998

- - - - - - n°13 - - - - - -

Présents

BOTTU Solange - BROUDOUX Evelyne - CLEMENT Jean - CONAN Anne - COSSON François - DALL'ARMELLINA Luc - DE MORGON Laurence - DUBARRY Philippe - GHARSALLAH Medhi - LIEGEOIS Catherine - TOTH Andras -
 secrétaire de séance : Philippe Dubarry retour à la liste des C.R

Sommaire 


Informations, échanges et actualité

Quelques livres
ï un livre récent que l'on retrouvera  dans la bibliographie, Nostalgic Angels, rearticulating hypertext writing (Alex Publishers Corp. New-Jersey)
ï plus ancien , Computer creator de Brenda Laurel (cf. doc de Paris8)

Textes numérisés
ï Plus de 150 textes littéraires libres de droits pour 30 F !!!! Les premiers CD-ROM commandés par quelques-uns d'entre nous sont arrivés récemment.
ï De nombreux textes numérisés en ligne, en particulier certains textes introuvables ou épuisés, pour 50 Francs en moyenne avec un logiciel de recherche et de lecture hypertextuelle. Voir www.vigdor.com .

Internet et BD
Un site fédérateur sur la BD, BDCité, www.eric2.com/bdcite

Expérience
Jean parle de son voyage à Madagascar et du projet d'Université Francophone virtuelle (ce dernier serait le bienvenu dans un pays étranglé par le FMI, tenté par la suppression des universités classiques ou par des projets libéraux à la Bill Gates avec la liberté d'esprit que l'on peut connaître dans ce genre d'enseignement).

Enseignement des langues romanes off-line
Pour apprendre sur le tas différentes langues romanes, un CD-ROM présenté avec enthousiasme par Catherine et disponible à la librairie Attica à Paris (EUROM4, 450 Francs)

StorySpace
Jean nous recommande fortement la lecture du travail d'Evelyne sur le logiciel pilote d'écriture hypertextuelle.

Le temps des livres, suite
Dans le cadre de la Fête du livre du 16 au 18 octobre au Web-Bar et en plus des projets déjà évoqués la semaine dernière, il nous faut réfléchir à un thème de débat autour de l'hypertexte...

sommaire


Un almanach en ligne, mémoire de maîtrise, par Solange Bottu

Solange travaille actuellement à mettre en ligne tout un ensemble de dictons populaires ayant trait à la météorologie, ou du moins ce qui s'en approche dans ce que l'on peut appeler une tentative d'anticiper et de prévoir les événements climatiques. Le domaine est très riche puisque Solange a prévu pas moins de 4 dictons par jour !

Sa démarche, dans le cadre de son sujet de maîtrise, ne réside pas seulement dans la réalisation du site mais aussi dans la justification théorique de son travail au travers d'une étude historique et  en parallèle des technologies de communication et de météorologie d'une part, et des connaissances et intuitions populaires d'autre part. Elle insiste sur le fait qu'il n'y en aucune manière opposition entre les deux mais plutôt coexistence.

En première partie de l'exposé, Solange retrace dans les grandes lignes les évolutions technologiques comme le télégraphe, les applications à la météo (en particulier les applications guerrières), la réduction du temps et de l'espace, l'essor des calculateurs enfin.
Quant à la culture populaire, elle s'est attachée à mesurer le temps, connaître et apprivoiser le futur au travers de calendriers, pronostications et nombreuses croyances. Elle a tenté de faire émerger les cycles permettant à l'homme d'exercer une certaine maîtrise des aléas du temps : les dictons en sont les outils.

Si l'on est tenté d'opposer technologie et croyance, l'expérience montre que les deux se côtoient encore, même actuellement : la technologie ne fait pas disparaître le populaire. En matière de dictons, certains sont même assez sophistiqués, puisque conditionnels et évoquant les algorithmes des sciences dures. Si la technologie est efficace, par exemple avec la météo maintenant à 7 jours, le populaire subsiste car il aide à vivre. On se trouve donc balançant entre certitudes et superstitions, prévisions fiables et culte rendu à la chance. De surcroît, l'aspect poétique des dictons et de leurs incertitudes ne doit pas être négligé.

Entrons maintenant dans le vif du sujet, qui est la création d'un almanach en ligne sur plusieurs années. Solange travaille actuellement à un simulation sur un mois. Le dispositif, limité à la France, est très riche puisqu'il prévoit la mise à disposition, pour chaque jour de l'année, de 4 dictons relatifs à 4 points de vue : un dicton pour la période mais portant sur l'année, un autre portant sur le mois, un autre sur le jour (les Saints en particulier) et enfin un dernier sur la date même. Une série d'écran propose de plus la présentation du Saint du jour, les éphémérides, les cycles solaires et lunaires et bien sûr les dictons. Des glissements sémantiques permettent aussi une lecture plus poétique avec des liens hypertextuels donnant accès à des définitions parallèles, des rapprochements inattendus (Salomon avec salaison par exemple) et de retrouver ainsi l'aspect abracadabrant mais souvent séduisant des anciens almanachs.

Une question se fait jour qui est du pourquoi de la publication d'un almanach de nos jours, où tout se trouve de plus en plus codifié et incontestable : nostalgie ou recherche d'une réponse qui ne serait pas toujours rationnelle et intangible ? Jean propose que, grâce au dispositif, on puisse jouir de la météo, de lier les deux...

Des idées sont proposées, comme des glissements entre images (Solange ne l'envisage pas), des clins d'úil avec le temps réel de la consultation du site (mesure du temps de connexion)... Enfin, quels sont les dictons d'aujourd'hui ? Les brèves de Jean-Marie Gouriot ?

Dernière proposition et piste de travail, rechercher à justifier les choix ergonomiques...

sommaire


Autour de l'úuvre de Michel Tournier, mémoire de DEA, par Andras Toth

Andras a tout d'abord pensé à réaliser une exploitation informatique et hypertextuelle de l'úuvre de Michel Tournier. À la suite de potentiels imbroglios juridiques sur les droits d'auteur, Andras s'est replié sur la réalisation d'une "encyclopédie" sur le monde de l'auteur, un "thesaurus" des principaux termes.

Très riche, l'exposé d'Andras est disponible en ligne. On pourra aisément s'y référer, le présent compte-rendu s'attachant à reporter les aspects évoqués ensemble lors de la séance.

Dans une première partie, Andras s'est attaché à étudier l'úuvre de Michel Tournier, une úuvre diversifiée et destinée à plusieurs publics, en particulier celui des enfants. L'auteur prétend d'ailleurs que ses textes réécrits à l'attention des jeunes sont nettement mieux puisque même ces derniers peuvent les lire...

En passant, un livre à rajouter à la bibliographie, "De quoi parle de livre ?"de Michel Bernard (Paris3), qui va au-delà de la création d'un thesaurus.

En seconde partie, Andras précise son approche multimédia avec l'énumération des procédés existants, la confrontation des sources de Tournier avec ses textes (une approche génétique étant impossible car l'écrivain détruit systématiquement les étapes intermédiaires), une analyse de la ponctuation. À ce dernier propos, Jean cite le travail réalisé sur la tentation de St Antoine de Flaubert (l'auteur, au fur et à mesure de l'écriture, "calme" et épure sa ponctuation).

Andras se pose la question de l'éventualité en quoi les textes de Tournier sont déjà "hypertextuels", il cite en particulier la possibilité d'inverser des chapitres sans que cela influe de manière définitive sur le déroulement du récit.
Jean oppose que l'ordre donne sens, en particulier avec les effets d'écho et de rémanence, même si les choses ne semblent pas suivre un ordre particulièrement justifié. L'ordre est toujours important, le phénomène d'écho par exemple faisant interagir une histoire sur l'autre dans le cas de deux histoires entrelacées et indépendantes. Chacune des histoires profite ainsi de l'autre.

Une remarque intéressante dans l'assemblée : souvent négligée, la durée de la mémoire du lecteur. Chacun n'aura pas la même lecture ni n'en tirera le même bénéfice. Un lecteur à la mémoire courte (ou si arrêt de la lecture pendant un certain temps) pourra avoir oublié certains indices anodins pendant la lecture mais important pour le bon déroulement du récit et de sa compréhension. Une idée donc, observer les comportements de lecture...

Si Tournier a placé ses textes dans un certain ordre, il est néanmoins intéressant de les voir dans un autre ordre. L'intérêt serait de pouvoir ainsi comprendre et expliquer la démarche de Michel Tournier. Andras a d'ailleurs rencontré l'auteur qui a donné son aval pour une encyclopédie mais s'oppose à toute autre exploitation.

Jean rappelle combien est forte la tentation de réinterpréter des textes littéraires existants à la lumière de l'hypertexte. Il s'agit de marquer la frontière entre les deux, l'hypertexte étant avant tout une technologie mais pouvant servir de métaphore éclairante dans l'étude littéraire.

En conclusion, Andras évoque l'idée, à développer, d'incarner par un personnage d'un des livres de Tournier l'ensemble des idées développées dans l'úuvre... (cf. logiciel Lisp [?] pour la programmation)
Il s'agirait enfin de combiner un dictionnaire étendu et un outil de recherche assez puissant afin de donner à toute question du lecteur (à l'aide de mots-clés), une réponse de l'écrivain...

sommaire


Calendrier

ï 22 juin, Anne Conan et le plaisir du texte, puis une réflexion collective sur les modes d'emplois, les préfaces, les avertissements et exemples.
ï 29 juin, dernière séance de l'année...