groupe de travail

écritures hypertextuelles

compte-rendu - 03 novembre 1998 - n°2

Présents : BROUDOUX Evelyne - CARON Robert - CLEMENT Jean - CONAN Anne - COSSON François - DALL'ARMELLINA Luc - DEROLLEPOT Françoise - DUBARRY Philippe - GHARSALLAH Mehdi - GOUVERNEUR Geoffrey - OGÉ Valérie.
Secrétaire de séance : Philippe Dubarry

page precedente[retour page CR]

 

Sommaire


  1. Actualité
  2. Les projets personnels 98/99
  3. Ébauche du projet de DEA de Mehdi
  4. Orientation pour l'année : esthétique du multimédia ?
  5. Prochaine séance : mardi 1er décembre 98

 

Actualité


• Le catalogue de la bibliothèque de Paris8 peut dorénavant être consulté sur Internet : http://www-bu.univ-paris8.fr

• Janique Laudouar nous fait parvenir le message comme quoi elle aura du mal à l'avenir à participer aux rencontres de notre groupe. Pour les personnes intéressées, elle travaille sur les systèmes de travail collaboratif : janique@imaginet.fr.

• Évocation de l'ajout sur le site "Écritures hypertextuelles" d'une rubrique Travaux (possibilité à l'étude de téléchargement des publications au format ".pdf")..

• Claude Simon numériquement : séminaire de M. Béhar (Censier, salle 516, 18-20H), commencé le 3 novembre. Deux axes de réflexion, la place du roman dans œuvre de Claude Simon, l'utilité des outils informatiques pour l'étude littéraire. Au programme des prochaines séances : le 17/11, la lecture dynamique d'un texte littéraire, le 1er décembre, les postulats d'Hubert de Phalèse, le 15/12 poétique et informatique, dernière séance le 18 mai 99.

• Séminaire Ciren (Centre Interdisciplinaire de Recherche sur l'Esthétique Numérique) : fondateurs, Jean-Pierre Balpe et Jean-Louis Boissier proposent une journée introductive le 13 novembre prochain à Paris8, amphi X (la matinée théâtre et spectacle vivant avec F. Bauchard et J.M. Patos, recherche musicale avec J. Baboni Schilingi, l'après-midi littérature et génération avec J. Clément et J.P. Balpe, arts visuels avec L. terrier et J.L. Boissier). Informations auprès de Martine Bour http://www.labart.univ-paris8.fr.

• rétrospective du cinéaste Johan van der Keuken jusqu'au 22 novembre à la Galerie du Jeu de Paume à Paris.

• Lectures de Jacques Anis, texte et ordinateur (de Boeck Université 1998), un livre d'approche sur la typographie et l'histoire de l'écriture puis consacré en grande partie au Vidéotex. De Jean Bessière, arts et fiction (PUV), en particulier une étude du cinéma en tant qu'espace architectural.

• Pour les conférences à la Cité des Sciences, voir directement sur le site web : http://www.cite-sciences.fr/new/fs_global_html.htm.

sommaire

 

Les projets personnels 98/99


Suit un tour de table des projets de chacun(e) des participant(e)s, sans ordre particulier si ce n'est celui dans lequel chacun(e) s'est exprimé(e), en l'occurrence celui du sens des aiguilles d'une montre...

• François Cosson : artiste peintre, François poursuit ses recherches sur l'esthétique du seuil, enthousiaste des objets et des lieux de passage.

• Anne Conan : participante active à diverses productions multimédias, Anne se propose d'approfondir sa vision de l'écriture des hypertextes éducatifs.

• Luc D'all Armellina : à la suite de son DEA consacré à la "trace" dans les dispositifs hypermédias, Luc engage une réflexion sur les écritures coopératives en ligne et en temps réel. Il désire concentrer son travail (et sa thèse) sur l'interface de navigation et, en particulier, la génération automatique de liens en fonction de la navigation préalablement effectuée par l'utilisateur. Des applications qu'il désire creuser vers la formation et l'éducation à distance.

• Robert Caron : praticien de l'éducation en lecture et écriture, Robert oriente sa thèse vers les aspects "cartographiques" de la lecture visuelle, apprentissage et approfondissement : en quoi les outils cartographiques apportent un plus à la lecture ; une recherche aussi sur le langage idéographique ou idéovisuel qui n'en est qu'à ses débuts.

• Mehdi Gharsallah : après un travail de maîtrise sur le passage à l'hypertexte d'un roman, autour de l'œuvre de Paul Auster, Mehdi nous fait part plus loin de la toute première ébauche de ses orientations.

• Geoffrey Gouverneur : après une maîtrise, Geoffrey poursuit sa réflexion en DEA sur la perception de l'œuvre artistique comme la représentation mentale d'un hypertexte plus ou moins activé.

• Evelyne Broudoux : l'outil influence l'écriture et la lecture, la lecture s'instrumentalise, devient plus immersive et savante. Evelyne oriente sa thèse autour des objets d'écriture et de lecture, sans désirer empiéter sur le domaine de l'éducation.

• Valérie Ogé : après un DESS hypermédia, Valérie développe plus avant son projet d'installation multimédia "on a perdu Madame K", avec des correspondances entre écriture et odeurs, cette année plus particulièrement autour de l'idée d'un jardin, système ouvert vers les visiteurs.

• Philippe Dubarry : l'hypertexte apparemment en contradiction avec une progression linéaire, comment offrir une lecture sans ruptures techniques ? Vers une ergonomie des transitions ou de nouvelles continuités inter-médias à l'aide d'une grammaire non nécessairement langagière.

• Françoise Derollepot : (à venir)

sommaire

 

Ébauche du projet de DEA de Mehdi



En préambule, Mehdi observe que l'écriture multimédia semble particulièrement bien adaptée à la traduction d'une recherche ethnologique (cf. le succès au Prix Möbius des récents CD relatifs aux Aborigènes d'Australie, à l'Afrique sauvage, aux Pygmées Aka...).

Question, les CD réalisés sont-ils de qualité car le mode d'écriture de ce type de contenus est proche de celui du multimédia ou bien est-ce spécifiquement dû à la démarche des auteurs ?

Jean propose de chercher en quoi la mise en récit de sciences basées sur des récits se prête particulièrement bien à une présentation originale (une piste peut-être auprès d'une thèse engagée il y a quelques années sur le rapport sciences et littérature).

Jean rapporte aussi les propos de B. Ziegler lors du dernier Prix Möbius sur la technologie comme existant avant l'homme et continuant après lui... (cf. Simondon comme quoi la technologie suit un mode de développement propre).

Reste à définir le corpus, soit des CD, soit des textes. Peut-être des pistes du côté des travaux de Philippe Lejeune (récit autobiographique), et de B. Cyrulnik. Côté CD récents, ont été cités les Pygmées Aka, les Chroniques de l'Afrique sauvage, Yapa peintres et conteurs de Lajamanu (voir pour ce dernier le site du Möbius http://mobius.univ-paris8.fr/pentree.htm)...

sommaire

 

Orientation pour l'année : esthétique du multimédia ?


L'année passée a vu se dégager au fil des mois une thématique centrale dans nos rencontres, celle d'une poétique du multimédia. Si cela s'est fait a posteriori, proposition est faite cette année d'orienter le séminaire vers une esthétique du multimédia. Comme le rappelle Jean, il s'agit principalement de structurer nos échanges.

Débat et résumé lapidaire de quelques propos tenus :

Robert : l'écrit donnant accès à deux complexités, la sienne et celle du support.

Geoffrey : sans culture de l'image et de l'œuvre, on a du mal à avoir un rapport esthétique.

François : ce n'est pas parce qu'une personne ne comprends pas une œuvre qu'elle ne ressent rien.

Robert : il y a un problème de lecture. Qu'utilise-t-on comme technique de lecture ?

Françoise : Il n'y a pas de hiérarchie entre connaissance et non-connaissance ; est-on plus pertinent en faisant une lecture savante ?

Valérie : traiter l'image comme des idéogrammes ; à chacun de créer son histoire, à partir de ses propres échos mentaux.

Evelyne : privilégier la diversité sans se focaliser à priori sur l'esthétique...

sommaire

 

Prochaine séance : mardi 1er décembre 98


Elle aura lieu dans l'atelier de François Cosson (01 43 48 27 93), au 12 rue Chevreul à côté de la Nation à Paris, métro Nation sortie Dorian.

Au programme :

• objet commun, Hypertexte et complexité, à partir des travaux de Jean ;

• point des travaux par Mehdi ;

• lecture d'image par François ;

• si rencontre avec l'auteur, présentation par Mehdi des chroniques de l'Afrique sauvage ;

• bilan de ses travaux par Luc ;

• compte-rendu de lecture du livre "from text to hypertext" de Silvio Gaggi (1997) par Philippe ;

• si reçu, présentation et analyse par Philippe du CD "Valetes in slow motion" qui a obtenu le grand prix du dernier Möbius international.

sommaire